Tendances

IN B(r)E(a)D with Meldibson : au commencement était le verbe

Révélations exclusives sur 7 jours de sudation intense dans toutes les positions avec Vanissa, la plus humide de toutes les #KmerSisters

Non non et non! C’est vrai que ça ressemble à ‘IN BED WITH’, mais croyez-moi, rien à voir avec la version africaine de 50 Nuances de Grey : c’est vraiment l’histoire de comment je me suis retrouvé « dans pain » avec Vanissa, mon nouveau coach sportif (ndlr: être « dans pain » = expression ivoirienne qui signifie « être dans une situation compliquée, être dans les problèmes »).

Difficile de trouver les mots justes pour décrire Vanissa… C’est une jeune fille pleine d’énergie (c’est le moins qu’on puisse dire d’elle!) et qui aime partager sa passion addictive pour l’effort physique. Je voudrais bien écrire 3 000 mots pour la présenter, mais à mon avis, les trois images ci-après les valent largement!

Vanissa (1)MelDibson Vanissa (3)

Voilà, vous savez qui c’est.

En fait, tout a commencé avec cette invitation sur Twitter :

Screenshot_2015-08-16-10-48-59

Quand une fille te dit « ça te dit de participer au 345? » tu cherches dans ton référentiel ce qui s’en rapproche le plus. J’ai cherché, je n’avais pas toute la nuit, il fallait répondre. Dans mon univers, ce qui se rapproche le plus de 345 c’est 344 (qui n’évoque rien pour moi) ou bien c’est 69 (bande de cochons!). Donc en essayant de décrypter 345 sur la base de mes références actuelles, je me suis dit que c’est forcément un truc à plusieurs, mais vraiment, je ne mange pas de ce pain là. Mais je me suis aussi dit « elle ne peut pas parler de ça… Pas devant les gens, pas sur les zinternets, pas en route, au nez et à la barbe des Twittos imberbes et avides d’intrigues et de mélanges de genres ». Puis dans le doute et l’embarras, j’ai demandé.

C’est comme ça qu’elle m’invite le lendemain dans une salle qu’elle partage certains jours avec d’autres gens comme elle, amateurs de sensations fortes. 345… Je ne savais pas dans quoi je m’engageais, mais j’ai pris mon déguisement pour la soirée : tenue de sport, c’était le thème du jour.

Equipements (1)Equipements (2) Equipements (3)

Vous l’avez compris, ma relation avec Vanissa c’est vraiment pas une affaire de romantisme et de longue drague : après 3 Tweets, j’avais son mobile en DM et une invitation à une soirée privée le lendemain. La claaaaaaasse!

Joey

Maaaaaaaama! Qu’elle ne fut ma surprise lorsque je vis, à la deco de la salle, que c’était vraiment une salle pour faire du sport. Genre du vrai sport. Bon, j’avais l’avantage d’être un garçon, parmi beaucoup de filles et un autre garçon visiblement moins robuste que moi…

Nous avons commencé les exercices et là, pour la première fois de ma vie, j’ai été dernière de la classe et au lieu de vouloir me rattraper et sauver ce qui me restait de fierté, je voulais seulement que ça finisse! 45 minutes d’entraînement à devenir « US Marines ». J’avais déjà regardé une vidéo dessus quand j’avais 13 ans, j’ai pensé que c’était du trucage ou juste un bon film pour effrayer les fans d’uniformes. J’ai donc vu et vécu 45 minutes de torture ce soir-là.

curlage

Mes excuses sincères à toutes ces filles que j’ai sous estimées, de la petite wadjo toujours en casquette à mon amie des ressources humaines et surtout PLATES EXCUSES DU FOND DE MON CORPS MEURTRI à mon Mola-aux-fines-jambes, qui sous son collant et ses baskets fluo, cache autant d’énergie que je cache de graisse sous mes habits!

Bien évidemment, impossible d’abandonner malgré la douleur… La fierté, mais surtout la réalité de ce petit ventre qui pousse et qui fait qu’on me dise parfois « c’est impressionnant! Tu es beau, tu ressembles de plus en plus a ton père! »
NON, CE N’EST PAS MON BUT DANS LA VIE : il avait vraiment du ventre!lol!

J’y suis retourné une deuxième fois, puis une troisième.
Tous les jours de la semaine, j’ai marché comme une grand-mère à cause des courbatures, j’ai vécu chaque minute avec le sourire moqueur de Vanissa dans mon dos, surtout quand, au bureau,  je choisissais d’attendre l’ascenseur 5 minutes plutôt que de prendre l’escalier – à chacun sa vie!

200_s (1)

J’ai promis d’écrire sur ma première semaine, c’est fait.
J’ai fait une photo de moi AVANT le 345 pour monitorer ma progression vers les plaquettes de chocolat, mais je ne la mettrai pas ici. Il faut garder le mythe intact 😉

Je vous invite TOUS à éprouver votre orgueil et vos kilos avec @Meldibson dès MAINTENANT. Âmes sensibles et autres amateurs de zumba, salsa ou kizomba, de vous abstenir, de grâce!
Les ambulances et les nounous sont rares dans le coin et la pharmacie en bas ne vend que des préservatifs!

A bon entendeur…

Publicités

Une réflexion au sujet de « IN B(r)E(a)D with Meldibson : au commencement était le verbe »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s