Tendances

1er mai: c’est toujours la lutte finale, mais contre qui?

Je sais que vous attendez le petit billet sucré-salé sur la Fête du travail, mais je ne le ferai pas. 

Enfin… je vais juste en dire que ça reste une énorme beuverie au début de laquelle beaucoup d’employés viennent, pancartes à la main, projets de révolution et d’équité en tête, marcher en signe de protestation pour que les droits des travailleurs soient respectés… 

Euh… les envies de révolution et les rêves d’équité, c’est juste avant qu’à la fin des discours d’usage, on ouvre le buffet. 

Ne me regardez pas comme ça, vous savez tous ce qui se passe à ce moment-là: le respect que vous aviez alors pour certains collègues commence sa course vers le gibet, au rythme des petites mélodies paillardes que l’on murmure honteusement (ou pas). 

C’est à ce moment précis que meurt le respect. 


Non mais franchement! Je ne parlerai pas de ceux qui se servent tellement de nourriture qu’on n’en voit même plus les bords de l’assiette, ou de ceux qui ont fait du petit comptoir d’apéritifs leur siège et dont l’ébriété a commencé bien avant que le repas fût servi… non, je n’en parlerai pas. Vous les connaissez, et vous les avez vus hier encore! 

Mon sourire du 1er Mai 2017, je l’ai eu au matin du 02 Mai, en voyant un monsieur grassouillet, la quarantaine bien avancée, marcher discrètement dans les rues de Akwa, rasant les murs, l’air à peine sorti de ses vapeurs éthyliques, avec une chemise en pagne aux motifs et couleurs de son employeur. 

Weeeeeh mon père! Pourquoi tu n’es pas back hier nuit comme les autres?!

Voilà. J’ai vu, j’ai vécu, j’ai écrit. 

Merci. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s