Découverte·Tendances

Les restos-couloir « partout partout », on en parle? 

Avant, les allées servaient de cour aux maisons ou de parking pour ceux qui avaient des voitures (et autre pousse-pousse) à garer, et les couloirs étaient faits pour relier deux espaces dans la maison…
Aujourd’hui, depuis que le mètre carré à Bonapriso est au million et que à Akwa il vaut la moitié, chaque allée restée trop longtemps un lieu de passage avec sable, cailloux et herbes folles est transformée en… restaurant. 

Non non… les Douala ne sont pas fatigués de vendre le terrain! Même la servitude de passage, on ne laisse plus!

En fait, le resto-couloir est le nouveau tourne-dos des riches! Tu ne savais pas??! C’est le nouveau truc à la mode, et plus c’est petit, plus c’est chic! Ils disent que c’est « exclusif »…


Quand les Sénégalais ont mis les bancs dans le couloir et servi le lait caillé en dessous d’une vielle tôle percée qui laissait l’eau de pluie sale perler délicatement dans nos bols, les riches ont appelé ça « promiscuité » pendant que nous autres doublions la commande et commandions même un demi-tchieb servi avec la cuiller mal lavée du client qui venait de sortir. Ça dérangeait qui? Personne. Mais c’était « trop petit pour être un restaurant », disaient les gars de Bonapriso-Bastos…


Aujourd’hui, si on ne t’appelle pas par ton prénom dans un resto-couloir, c’est que tu n’es rien ici dehors! Rien, ni en ville, ni au village. 

Bon, il y a les restaurants minuscules et exotiques, créneau préféré des amateurs de plats traditionnels, de PK14 à Nkogmondo, où se battent en duel varans, porc-épics, boas, pangolins et autres « viandes de brousse », qui fonctionnent en mode couloir, avec désormais la formule des « riches villageois » avec les couverts propres et le vin en bouteille! L’argent serait donc venu gâter le plaisir de mouiller son ndomba de varan avec un petit vin en brique bon marché… Okay, je note!  

Et, de plus en plus dans les quartiers chics, il y a les restos-couloirs modernes – le genre qu’on construit au pied de l’escalier, à Bastos, Akwa, Bonanjo ou Bonapriso pour aligner le prix de la bouffe sur le coût du loyer.

Le quartier est top, les prix aussi. On y mange bien, un petit air de nostalgie, des clients parfumés qui parlent de révolution digitale, de start-up, d’agriculture bio et bien sûr du nouveau coût de la drague en ville! Peu de place, mais la garantie que son pain avocat à 1.000F est de qualité. Oui, les saveurs d’antan… même si avec 1.000F tu as un pain et deux avocats à Zepol à 20 metres de là… « au moins, tu peux y faire de belles photos et narguer tes amis mbenguistes sur Instagram et Snapchat! ». Je vous conseille le Root Café, sur le Boulevard de la Liberté à Akwa, Douala.

Si tu penses qu’il n’y a jamais de place de parking à Akwa et qu’il y a trop de « nanga boko » (enfants de la rue) qui chantent tes louanges dans la rue, alors que tu venais en toute discrétion avec ton nouveau SUV gris métallisé acheter le pain-jazz à kolo-fap, tu peux aller à SoBBQ à Bonapriso. L’endroit n’est pas tres large, et l’exotisme demeure : aux habituelles frites de pommes de terre, s’ajoutent à la carte des frites de manioc et le poulet braisé « comme à Hila », avec de petits trucs noirs dessus qu’on mange toujours sans savoir ce que c’est!

Avec un peu de chance, on peut même voir passer un benskin en sortant… pour ceux qui tournent seulement dans les quartiers où ils sont interdits! 

Donc amis propriétaires, ne négligez plus les servitudes de passage, c’est l’argent qui dort. 

Et à mes amis gourmets, je dis juste « gardez l’œil ouvert », la ville change! 
Voilà.

Publicités

9 réflexions au sujet de « Les restos-couloir « partout partout », on en parle?  »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s