Business·Tendances

[Game of Thrones Leadership Series] Rester ‘focus’ comme Daenerys

On a tous envie de réussir, et nombreux sont ceux qui disent que pour réussir il ne faut pas regarder la télé, il ne faut pas être fan des séries américaines comme Scandal, House of Cards, Isaura ou encore Games of Thrones. Oui, Isaura c’est d’Amerique… Latine! Pour ceux qui ne connaissent pas, #JustGoogleIt – ceux qui avaient CRTV dans les 80’s se souviennent forcément.

La réussite c’est d’abord un choix personnel, ensuite c’est une méthode et son application minutieuse. Je ne parle pas d’expérience, mais quand je vois comment Daenerys Targaryen est passé de petit chaton blond à ce qu’elle est devenue à la fin de la Saison 7, il y a de quoi se demander c’est quoi sa technique!

J’ai donc essayé, en toute légèreté, d’analyser son parcours pour nous recommander la bonne approche pour atteindre son objectif dans la vie.

Pour certains, l’objectif de vie c’est trouver son blanc sur le net et le retrouver dans son pays d’origine, bien loin du Cameroun… Pour d’autres, c’est:
1 Se fixer un objectif 

Pour sortir du lit le matin, il faut avoir un objectif, un projet de vie à mettre en œuvre, un rêve à réaliser. « Prendre son petit déjeuner » c’est une raison suffisante pour sortir du lit – je vous le concède, mais c’est pas un objectif. Soyons sérieux.

Pour tous ceux qui ont du mal à trouver le désir profond qu’ils veulent réaliser ou à reconnaître le projet de vie qu’ils nourrissent en secret, presque inconsciemment, un conseil : soyez attentif à vos rêves, particulièrement au deuxième. Vous trouverez quelques indications sur le rôle du deuxième rêve dans votre vie en cliquant ICI.

Comme Daenerys Targaryen, la mère des dragons, levez vous chaque matin avec une visualisation claire de votre life goal.Au besoin, illustrez-le et encadrez-le dans votre chambre, votre bureau, affichez-le en fond d’écran de votre smartphone et de votre ordinateur. Gardez-le en perspective dans chaque choix que vous faites, dans chaque décision que vous prenez, de sorte que chacun de vos actes contribue – directement ou indirectement – à vous rapprocher de votre objectif.

Gifler un fou dans la rue parce qu’il vous a craché dessus ne vous mènera nulle part, à moins que votre objectif ne soit de passer pour le plus fort des fous… Donc évitez ça.


2 Reconnaître qu’on ne peut pas y arriver tout seul

« Une seule main ne suffit pas à faire un noeud ».  Ça sonne presque comme une lapalissade, mais nous sommes encore trop nombreux à vouloir y arriver tout seul. Enfin… moi j’ai vite compris que je ne pourrais pas, donc vous êtes encore trop nombreux à croire que vous pourriez bla bla bla…

Il y a très peu de choses qu’on peut faire sans l’aide ou le concours – fût-il minime – de quelqu’un d’autre. Bon, dans les choses qu’on sait faire sans besoin d’aide, il y a pipi, popo, dormir et toutes les autres petites choses qu’on ne dit pas ici pour avoir l’air « clean », mais pour le reste… il faut s’entourer.

Pour avancer, il faut apprendre à s’ouvrir aux autres et à leur faire confiance, même de façon contrôlée. Pour réaliser un projet de vie, il faut le découper en micro-projects puis en taches qui se font parfois en même temps. C’est à ce moment précis qu’on a besoin d’avancer avec une équipe, quelle que soit sa taille, pour mener avec nous les combats qui nous font avancer.

Comme chacun a son propre rêve à réaliser, il arrive souvent qu’en cours de route, on perde des membres de l’équipes, sortis des rangs pour suivre un chemin different, vers leur objectif propre.C’est la vie, c’est normal. Un de perdu, au moins un de retrouvé, ou pas… tant qu’on avance!

3 Faire corps avec son équipe 
Avancer en équipe, c’est avancer ensemble vers un but commun, ce qui implique que l’équipe épouse au moins une étape de votre projet, et l’adopte comme une étape du projet personnel de chaque membre. Ce qui crée naturellement un esprit de corps et une solidarité indispensables pour affronter les difficultés.

Faire corps, c’est aussi sincèrement faire preuve d’empathie, apprendre les mots de l’autre (voire ses maux), savoir décoder son langage et ses silences, servir pour être servi.

N’allez donc pas croire que les gens vont faire avancer votre projet juste pour vos beaux yeux, vos cheveux lisses, vos longues jambes épilées, votre charisme ou parce que vous êtes Le Boss: en équipe, chacun est un pion dans le projet de l’autre. C’est pour ça que ça marche 😉

Le plus important quand on a une équipe, c’est de la protéger. Prendre soin de ses alliés/partenaires parce qu’ils sont les instruments de notre victoire prochaine, parce qu’ils sont notre succès…On oublie trop vite que, même si le rôle de la voiture est de nous conduire d’un point A à un point B, c’est toujours a nous d’en faire la maintenance. Diriger c’est savoir reconnaître les forces de son équipe, savoir valoriser les contributions, faire preuve de reconnaissance, publiquement. Diriger c’est célébrer chaque victoire comme une victoire du collectif.Donc ne gardez pas les « bravo » que vous recevez, parce qu’il ne sont pas qu’à vous. Sachez dire merci à votre équipe.

Vous avez tout pour bien démarrer l’année.

Voilà.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s