Developpement Personnel

UN FOULARD AU CHEVET DE NOS PEURS (Partie 1/5)

Notre équilibre s’appuie souvent sur la stabilité de choses très simples, dont nous se sommes pas toujours conscients.

En règle générale, le stress monte lorsqu’on se sent attaqué sur:

1 notre position sociale

2 notre capacité à prédire ce qui va arriver

3 notre sentiment de maîtrise de notre propre destinée

4 notre appartenance aux ‘bons’ groupes (amis, pro, etc.)

5 notre perception de l’équité avec laquelle nous (ou d’autres) sommes traités

Souvent, le moindre changement sur l’un de ces paramètres peut nous plonger dans le doute et générer des peurs qui, avec le temps, changent notre perception de la vie, des autres, de nous.

COMMENT VAINCRE LES ANXIÉTÉS LIÉES A NOTRE STATUT SOCIAL?

La pression sociale, réelle ou virtuelle (réseaux sociaux), nous pousse très vite à définir qui nous voulons être aux yeux des autres, quelle position sociale nous devons occuper dans l’esprit des autres.

Et on se hâte de s’inventer un statut, un profil, une image sociale (personal branding) et parfois même, une vie qu’on ne vit pas en vrai.

Pour anticiper le stress lié au statut social, ou le vaincre, il faut construire son statut social sur la base solide d’éléments intrinsèques (de qualités, aptitudes personnelles) plutôt que sur les éléments extrinsèques (travail, voiture, logement, etc) qui pourraient changer sans qu’on en ait la maîtrise.

Relis.

Je répète: construire son statut social sur la base d’éléments intrinsèques plutôt que sur des éléments extrinsèques.

Ce qui signifie qu’il faut chercher à se connaître, être en harmonie avec soi-même et s’assumer, d’abord.

Ensuite, il faudra apprendre à se présenter aux autres comme on est, en nous définissant par ce que nous sommes et non par ce que nous possédons.

Si on est passionné de musique ou fan de jeux vidéos en plus d’avoir une occupation qui paie les factures, on n’a pas besoin de s’inventer une vie professionnelle excitante pour exister en société.

Je répète: apprendre à se présenter aux autres en nous définissant par ce que nous sommes et non par ce que nous possédons.

Voilà! La suite demain 😉

Publicités

2 réflexions au sujet de « UN FOULARD AU CHEVET DE NOS PEURS (Partie 1/5) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s